Article 1 : La Relation client/ Praticien

La Relation Client/ Praticien est une relation professionnelle dont la préoccupation majeure du praticien est le mieux-être de son client. Partant de ce principe là, le praticien se doit de définir un cadre clair, réaliste, qui met en avant une coopération active du client, et qui explicite les méthodes, outils utilisés.

Article 2 : Respect du patient

Le praticien adopte une attitude bienveillante et respectueuse, en écoutant, encourageant le client à s’exprimer, et ce, de façon inconditionnelle, quel que soit le contenu des propos du Patient. Le praticien ne cherche pas à influencer, ni à juger son client. Il agit dans le respect de l’intégrité de la personne humaine et des droits de l’homme, sans imposer des vérités ou des croyances personnelles.

Article 3 : Confiance

Le Praticien n’exerce pas de pression, ni de pouvoir sur la personne. Au contraire, il établit une relation de confiance en s’engageant à ne pas exploiter ses clients financièrement, sexuellement ou émotionnellement.

Article 4 : Clarté du Cadre

Le Praticien explicite clairement ses honoraires, les périodes de congés, les modalités de paiement, et le déroulement des séances.

Article 5 : Compétences

Le Praticien accepte des demandes adaptées à ses compétences. Si il n’a pas les compétences requises pour « recevoir » la personne, il l’oriente vers d’autres praticiens plus compétents dans le domaine. De même, le praticien s’assure qu’en cas de maladies, la personne est suivie médicalement. Le praticien ne se substitue en aucun cas au personnel médical.

Article 6 : Suivi du Praticien

Le praticien veille à actualiser ses connaissances et pratiques, en se tenant informé des recherches et des avancées dans son domaine d’application, ainsi qu’en participant à des supervisions, et à un « contrôle » de sa pratique par un praticien qualifié.

Article 7 : Secret professionnel et devoir de discrétion

Les informations reçues par le Praticien dans le cadre des séances sont soumises au secret professionnel.